« Comment en est-on arrivés là ? »

« Un père en colère » commence par la révolte de Nathalie enseignante et de Stéphane, son mari, face au comportement de leurs deux enfants de 20 ans devenus délinquants. Comment en est-on arrivés là se demandent-ils ?
Dans un blog, Stéphane décrit la lente dégradation des rapports humains dans leur famille, dans leur ville de banlieue, à l’école et au travail. Pour reconstruire sa famille, il veut comprendre ce qui s’est passé.
Ce combat, bientôt médiatisé par un journaliste, lui ouvrira les voies de l’espérance. Surtout, il découvrira les raisons réelles de la dérive de ses deux enfants. Un roman mené à la manière d’un thriller.

Roman sélectionné « Coup de coeur » de la FNAC

Où l’acheter (et lire les avis des lecteurs) ?
En librairies, ou directement en cliquant sur l’un des liens suivants : fnac.com et amazon.fr

Couv_pere_Final3.indd

Avis de Guillaume, responsable des contenus, Fnac.com
«Jean-Sébastien Hongre a quelque chose à dire, mais ce quelque chose justement passe par un style souple et limpide, un sens de la concision, du détail utile et des dialogues au fil de chapitres très courts et sans effets de manche « auteurisant ».

Avis de Françoise, lecteur test Amazon :
« Un roman coup de poing,… un grand livre actuel comme il y avait longtemps que je n’en avais pas lu,. A lire absolument »

Voir tous les avis AMAZON en cliquant ici

Jean-Sébastien Hongre est l’auteur de Un joueur de poker (Anne-Carrière, 2010). Originaire de Picardie, il vit à Paris.
Interview de l’auteur par 20 minutes

photo-js-ok - petit

1) Qui êtes-vous ? !
Un témoin de la « décivilisation » de mon époque, un militant de la bienveillance…

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La révolte d’un père contre ses deux enfants de 20 ans, le cri contre « ceux qui osent tout », voyou patron ou patron voyou, la voie de l’espoir par l’exigence et l’éthique

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Jamais la société n’a été autant l’ennemi des parents et des valeurs humanistes

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Le concerto pour la main gauche de Ravel, pour la diversité des sentiments et des couleurs qui le traverse.

5) Qu’aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Leurs difficultés à éduquer leurs enfants de nos jours, et mon espérance d’un changement des mentalités après 30 ans de descente par l’individualisme et le consumérisme.

Pour l’acheter ?
En librairies, ou directement en cliquant sur l’un des liens suivants : fnac.com et amazon.fr

25 réflexions au sujet de « Découvrez le roman »

    • Merci Muriel. J’espère qu’il vous plaira. N’hésitez pas à venir en parler sur ce blog ou la page facebook. Et si vous aimez, parlez en !

  1. Bonjour,
    J’ai entendu parlé de votre livre dans plusieurs émissions TV.
    Le sujet m’interesse beaucoup et les critiques sont très bonnes.
    Je vais l’acheter.
    Benjamin

  2. Ce livre est indispensable,pour tous les peres qui ont des couilles,et veulent que leurs droits ne soient plus bafouès,par des « juges cons »sans ames,pour faire plaisir à des grognasses frustrèes….J’ai personnellement vecu,cette triste situation,lors du divorce,mon ex femme se plaisait à laisser les enfants commettre des actes de delinquances,et me faisaient encaisser ces actes sur mon dos,alors que,j’habitais à 900kms de chez elle,mais ,tout a une fin,et cette derniere est à present en centre psychiatrique, depuis 2 ans,et mes enfants ont compris qu’ils ont etès manipulès par cette maratre.Par contre les gens qu’elle a montèe contre moi,ont tentè de me contacter,mais ,je les ai envoyès paitre,je n’ai pas oubliè leurs insultes et leurs menaces….Plus ,il y aura de peres en colere,plus ,certaines autorites, prendront en compte le droit des peres…..

    • Votre commentaire, Paul, ne donne pas envie de lire le livre. Vous n’êtes pas un père en colère, mais un père frustré, amer, immature. Les insultes et la vengeance ne permettent pas d’avancer. J’espère pour vos enfants que vous serez capable de surmonter vos douleurs et construire quelque chose avec eux.

    • J’ai connu votre situation, du même côté que vous. J’ai perdu une famille, une maison, mais jamais je ne me suis laissée aller à la bassesse de votre langage. Et mes enfants malgré leur père ne semblent pas portés sur la délinquance… Car mon job est de les protéger, les guider, leur donner des moyens de discernement sur les « maux » de notre société – mais des maux, il y en a toujours eus ! Y compris en m’opposant ouvertement au père, cependant sans jamais céder à la grossièreté. Votre colère est énorme et elle semble aveugler vos perceptions : elles en deviennent partiales, par ailleurs vous ne semblez pas capable de contrôler votre langage, sinon d’autres actes. Si c’est le modèle que vous avez présenté à vos enfants, le résultat ne me surprend pas. Rien ne vous empêchait de vous en rapprocher ou d’utiliser des voies légales et courtoises pour les guider. Cependant c’est encore la rancoeur qui vous guide, on dirait que vous jouissez de la situation de la mère de vos enfants, qui paient lourdement l’absence de bienveillance et de compassion. Le manipulateur n’est peut-être pas celle qu’on croit… Et si les pères ont des testicules bien garnies, les mères peuvent aussi « avoir des ovaires » !

  3. tant qu’il y aura des pères qui cèderont par la colère aux provocations des mères, qui en majorité qui ne respectent pas l’article 373-2 du code civil du 15 04 2002, c’est tes enfants qui en paieront les frais (psychique/physique/affectif) et des enfants?? parlons en!! LES JAFS S’EN FOUTENT DES MYTHOS QUE MAMAN DIT SUR TOI A TOUT TES EX POTES ET COLLEGUES;IL EST INTERDIT DE MENTIR A LA POLICE ET GENDARMERIE ET ELLES LE SAVENT; si tu veut perdre ton temps avec ces individu(es) qui n’ont pas été éduquées aux respect des parents, des enfants, de nos institutions, de nos lois et d’autrui !! alors vas y tout seul

  4. Je pense que justement la colère est une partie du problème. La colère n’arrange rien. Elle fait peur aux gens qui la subissent et sous l’influence de la peur, un enfant ne peut plus penser. Il se referme, ou il se rebelle, il se met en colère lui-même et il devient violent. Il casse des choses ou il se bat, etc.. Moi qui vis hors de France, lorsque j’y reviens je ressens cette colère fuser n’importe où et n’importe quand pour n’importe quel motif.
    Je vais quand même lire ce livre. Mais il devrait y avoir d’autres façons de lutter contre la délinquance, surtout celle de nos propres enfants.

  5. Bonjour,
    J’ai entendu parlé de votre livre dans plusieurs émissions TV.
    Le sujet m’interesse beaucoup et les critiques sont très bonnes.
    Je vais l’acheter.
    sounounou:

  6. Bonjour,
    Je viens de lire ce livre, j’en reprends la lecture moi qui ne lisais pas avant du moins pas autre chose que des trucs sur l’informatique ou les PC.

    Ce livre est génial, on le commence un jour puis on se surprends à le reprendre au plus vite pour avoir la suite. Bien que j’ai la chance de ne pas en être arrivé aussi bas que ce père en colère ma COLERE n’en n’ait pas moindre.

    Travailler à s’en fiche la santé en vrac pour des jeunes qui se foutent de vous sans pouvoir crier votre colère, çà fini par ronger, … et un jour on explose de colère.

    Je viens d’exploser, de faire savoir ma colère et j’ai hurlé cette colère, le beau fils concerné n’en eu rien à foutre il est parti dans sa chambre retrouvé ses mangas, sa TV ou son PC peut être ses jeux complètements idiots où l’on passe son temps à tuer.

    Peut être que certaines personnes vont réagir, pour ma part je refuse qu’on me mange la cervelle, qu’on me bouffe ma santé petit à petit à cause d’un fainéant qui joue le Roi, de quoi je voudrais bien le savoir.

    Ce livre est un cri du coeur, une demande d’aide, un besoin d’air et d’oxygène pour ce père un colère. Nul doute que même si nous les pères ont se retrouvent pas tous dans de telles situations, bons nombre de détails nous concerneront de très très près.

    Messieurs, ouvrez les yeux la chair de celle que vous aimez plus que tout au monde vous mange, vous dévore, … allez vous attendre de trouver un mur ???

    Moi j’avais trouvé un pont, le pont de Beez près de Namur, et avant celui des Mureaux ville tristement célèbre par ses cités où le droit ces la racaille qui le dicte.

    Bougez messieurs, osez taper du poing sur la table, çà fait du bien croyez moi, on vous prendra plus pour une merde, une lopette.

    Cordialement à toutes et tous.

    PS : Mesdames, vous ne devez pas laisser faire juste pour avoir la paix, votre couple serait alors en grand danger de mort.

  7. je suis assez d’accord avec l’avis de cette personne qui dit que la colere ne resout iren – ce n’est pas simple moi meme j’ai une pére d’un temperament fort et colerique parfois – al a fois c’est bien quand c’est utilisé a bon escient comme energie positive tournée vers l’action mais a la fois il y a beaucoup de colere dans notre monde et il faut trouver des solutions pour ce regarder en face d’abord – pourtant je pense souvent que je devrais taper plus du poing sur la table et vivre ma vie mais c’ets diffcile à notre epoque je suis beau pere et choisir n’ets pas facile quand on veut fonder une famille malgres notre histoire et l’luusion qu’on s’est fait du monde : )

  8. Bonjour, j’ai reçu votre livre grace à un partenariat avec votre maison d’édition.
    Je l’ai dévoré d’une traite, il est tout simplement génial
    On connait tous ce genre d’histoire qui passe réguliérement aux informations, mais on ne réalise pas l’impact de tout cela sur les familles.
    Votre livre nous ouvre les yeux sur la société d’aujourd’hui
    La vie de parent n’est pas facile tout les jours, mais on fait tous aux mieux pour s’en sortir.
    Merci pour ce magnifique moment passé entre les pages de votre bouquins

    • Merci de votre retour . Je crois que j’ai de la chance que les lecteurs en parlent autour d’eux et que le buzz se créé petit à petit.

  9. Je n’ai pas fini le livre mais je m’avoue extrêmement intrigué par la thèse sous-tendue, parce qu’il faut être honnête: IL Y A une thèse totalement politique et d’ailleurs elle tombe à un moment assez bien calculé pour la société française… On dit la famille menacée en ce moment…mais depuis quand? depuis 14-18 ou 1968? Une histoire personnelle n’est publiée que si elle résonne …Elle résonne bien en ce moment… Et, voyez-vous, on a souvent remarqué qu’inconsciemment il y a toujours des retours fascisants assez naturels dans les périodes de laxisme et de décadence dans les rangs de l’autorité…ça pose « problème » mais le cœur du problème n’est pas forcement où l’on croit… il serait temps que l’inconscient, notre guide primitif, laisse place à la stratégie, la vraie… Je n’ai que faire de la vie des autres je cherche à chaque ligne le vrai plan de bataille

    • Oui, il faut raisonner sur un zoom arrière des grands courants qui modèlent la société et non sur la politique assez court terme.

  10. Bonjour,
    Je n’ai pas encore lu le livre mais je ne vais pas tarder à le faire. Je suis animatrice famille dans un centre social et j’essaie d’accompagner les familles, mères ou pères, dans leur parentalité et je me sens souvent désarmée devant autant de souffrances exprimées de part et d’autre. J’essaie d’être présente avec Bienveillance et Ecoute.

    • Bravo
      J’ai discuté avec beaucoup de personne du milieu éducatif et des profs pour écrire ce roman… Bienveillance, voilà une belle valeur à remettre au centre de notre société. Bravo !

  11. Je vous comprend quand nous voyons tout ce qui se passe partout, les parents sont souvent sans ressource contre la violence, nous avons de la chance 6 petits enfants tous majeurs entre 22 et 27 ans jamais une histoire ou un pépin, gentils avec nous tous les parents et nous les grands parents, c’est vrai je me rend compte de notre bonheur, mais d’après vous c’est du à quoi ?
    cordialement
    Camille

    • Bravo ! Vous les avez éduqué, tout simplement. Et protéger des influences néfastes de la société qui tire tout vers le bas, le vulgaire, le brutal….

  12. Bonjour,

    En pleine lecture de votre livre je tombe sur ce site par hasard.
    Je ne parlerais pas du livre tant que je ne l’aurais pas fini mais une chose me choque (beaucoup) : vous parlez dans le livre de la fermeture d’une usine qui engendre chômage et son lot de conséquences. Alors au lieu de mettre sur ce site des liens vers la fnac et amazon il vaudrait mieux recommander d’acheter le livre impérativement chez son libraire (ça éviterait d’alimenter les emplois précaires créés par ces multinationales en favorisant le petit commerce)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>